Rechercher
  • Sébastien BOCH

LE SOMMEIL

LE SOMMEIL EN BREF ...

"A 75 ans, j'aurai passé environ 25 ans à dormir et environ 6 ans à rêver !"

Et oui, une personne dort environ un tiers de son existence.


Mais à quoi ça sert de bien dormir ?

Bien dormir permet une meilleure récupération à plusieurs niveaux :

- Physiquement : bon développement du système immunitaire ( reconstruction des cellules musculaires, osseuses et de la peau), meilleure production hormonale ...

- Psychiquement : bonne reconstruction des cellules nerveuses ...

- Nerveusement : amélioration de l'humeur (régulation de l'agressivité et de l'irritabilité, baisse du risque de déprime, ...)

- Intellectuellement : améliore les capacités cognitives (apprentissage, mémoire, concentration, ...)

Comment fonctionne la régulation de notre sommeil ?

Hélas, le sommeil ne se commande pas et le bon moment pour s'endormir est très personnel.

pour chacun d'entre nous, cela va dépendre à la fois de notre rythme biologique et de notre pression de sommeil accumulés :

- L'horloge biologique ou horloge interne est situé dans le cerveau à la base de l’hypothalamus (située dans le prolongement du nerf optique), elle à une durée moyenne de 24h ...

Elle se règle grâce à la lumière captée par la rétine qui bloque la sécrétion de mélatonine (hormone responsable de l'endormissement) et d'autre facteurs comme la température et l'alimentation.

Pour résumé, le soir lorsque la luminosité baisse, la mélatonine commence à être libérée afin de préparer notre corps au sommeil.

- La pression de sommeil est l'ajustement proportionnel de la quantité de sommeil en fonction de la quantité d'activité.

L' image utilisée est celle d'un sablier se retournant toutes les 12h : la quantité d'activité ou de repos écoulée devient la quantité de repos ou d'activité nécessaire à l'organisme.

Pour résumé, un individu qui a eu une grande quantité d'activité aura besoin d'une grande quantité de sommeil et inversement.

L’intérêt de connaitre son propre rythme physiologique et de l'adapter au mieux à ses activité favorise un meilleur équilibre éveil / sommeil.

LES PHASES, LES CYCLES, LES STADES ...

Il est intéressant de comprendre comment il se compose pour bien prendre conscience de nos besoins.


POUR FAIRE SIMPLE :

La durée du sommeil sera composée de 3 à 5 cycles de 90mn (en moyenne, selon l'âge et l'individu)

Dans un cycle de 90mn : trois phases avec, pour l'une de ces phases, 3 stades

- L'éveil


- Sommeil lent : divisé en 3 stades

- Stade 1 : l'endormissement

La respiration ralentit, les muscle se relâchent, la conscience diminue (demi-sommeil)

- Stade 2 : le sommeil lent léger

Sommeil peu profond où il est facilement possible de se réveiller (bruit, lumière). représente en moyenne 50% du temps de sommeil.

- Stade 3 : le sommeil lent profond

L'activité cérébrale est réduite au minimum, tout l'organisme est au repos.

Moment de récupération, il représente environ 20 à 25 % de notre temps de sommeil et se retrouve plutôt en début de période de sommeil.

- Sommeil paradoxal

Pourquoi paradoxal ?

Parce que pendant cette phase, notre activité cérébrale est très intense, et génère des mouvements oculaires très rapides tandis que notre corps semble être comme paralysé.

C'est la phase dans laquelle nous faisons les rêves les plus longs, elle représente entre

20 à 25 % de notre temps de sommeil et se retrouve en fin de période de sommeil.

Les troubles du sommeil chez l'enfant sont courants, on en compte plusieurs comme :

L'INSOMNIE

Les raisons de difficulté à s'endormir chez l'enfant sont multiples :


- Rythme décalé / hyperstimulation : activité sportive tardive, utilisation d'écran (tv, ordi ...) trop tardive


- L'anxiété, les cauchemars, la peur du noir, ...


- Impossibilité de dormir seul ...

LES PARASOMNIES

une parasomnie est un comportement involontaire qui peut survenir à différents moments (endormissement, sommeil ou réveil partiel)

Les causes sont dues à plusieurs facteurs :

- La fatigue

- La fièvre

- Environnement de sommeil bruyant

- Situations stressante

- Activité physique intense


Plusieurs types de parasomnie sont reconnus :

- somnambulisme

- terreurs nocturnes

- cauchemars

- bruxisme

- énurésie...

Les parasomnies peuvent perturber durablement le sommeil de l’enfant et de sa famille.

Parfois, elles entraînent aussi un inconfort pour l’enfant (énurésie, chutes, ...)

L'HYPERSOMNIE

c'est un phénomène plus rare chez l'enfant mais qui peut atteindre plus facilement l'adolescent.

On le remarque à des phases de somnolences en journée souvent dues à un sommeil excessif et perturbé.

On parle de Narcolepsie lorsque les phases d'endormissement diurne se produisent de façon brutale et inopinée.


LES CONSÉQUENCES CHEZ L'ENFANT VICTIME DE TROUBLES DU SOMMEIL :


- Troubles de l'humeur (colère, irritabilité, ...). ​

- Somnolence diurne.

- Diminution des capacités cognitives (attention, concentration, mémorisation, ...), difficultés scolaires.

- Risque plus important de développer un surpoids.


LES BESOINS EN SOMMEIL DE L'ENFANT / ADO PAR AGE :

- entre 1 et 2 ans : de 11 à 14 heures

- entre 3 et 5 ans : de 10 à 13 heures

- entre 6 et 13 ans : de 9 à 10 heures

- l'adolescent : de 8 à 10 heures


A RETENIR CONCERNANT L'ENFANT :


Il est important d’être particulièrement attentif vers l'âge de 4 / 5 ans (entrée en moyenne section), période de l'interruption de la sieste parfois brusque pour l'enfant.

Celui-ci devra peut-être se coucher un peu plus tôt pour garder un nombre d'heure de sommeil qui lui soit favorable.

A RETENIR CONCERNANT L'ADOLESCENT :

Chez l'ado, le besoin de sommeil diminue mais reste très important. Le coucher se fait plus tardif, c'est une période où l'on observe beaucoup de changements, entre autres physiologiques, mais c'est aussi un âge où l'on consomme énormément d'écrans (tv, ordinateur, tablette, tél, ...), bref un vrai changement de rythme de vie.

C'est à ce moment qu'il faut être vigilant car la qualité du sommeil risque de se dégrader (d'autant plus que ce n'est pas le soucis premier de notre ado ...)

Il est donc fort probable que notre adolescent est du mal à se réveiller le matin (il compense souvent le weekend et lors des vacances), ce qui peut conduire à une baisse d'attention durant sa journée scolaire et possiblement engendrer des conséquences plus importantes à long termes comme :

- Troubles de la concentration

- Difficultés d’apprentissage

- Échec scolaire

- Absentéisme

- Fragilité psychologique accentuée

- Etat de déprime accentué


Voila, quelques infos concernant le sommeil ... si votre enfant, votre ado, ou vous-même connaissez des difficultés liées à des troubles du sommeil, et que l'approche de la sophrologie vous intéresse, contactez-moi !


A bientôt ... Prenez soin de vous.

Sébastien.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout